COMMUNIQUE A LA PRESSE

Suite aux directives du Conseil national de sécurité, qui visent à limiter davantage les déplacements des personnes et à renforcer leur confinement en vue de limiter la progression du coronavirus, la ministre wallonne de l’Environnement Céline Tellier a pris la décision de faire fermer l’ensemble des récyparcs exploités par les intercommunales de gestion des déchets de Wallonie. Tous les récyparcs de Wallonie sont donc fermés depuis le 18 mars dernier. Sous la pression de nombreux bourgmestres, la Ministre a envisagé la réouverture des récyparcs wallons. Après une première tentative avortée au sein même du gouvernement wallon, la Ministre a courageusement renvoyé la balle dans les mains des comités de concertations syndicales des intercommunales. Après de nombreuses heures de discussions, tant les directions des intercommunales, que les organisations syndicales, ont jugé nécessaire de maintenir la fermeture des récyparcs au vu de la crise qui continue à frapper notre pays. Toutefois, et afin de répondre à un besoin de la population, il a été décidé de reprendre progressivement la collecte en porte à porte des PMC sur les régions du Centre et de Mons borinage Hauts-Pays, et d’étudier la possibilité de collecter à travers des points d’apport volontaire les papiers/cartons en collaboration avec les communes associées qui le souhaitent. Pour la région du Hainaut occidental, l’ensemble des collectes n’ayant jamais été interrompues, il a été décidé que le personnel des récyparcs viendrait en renfort du personnel communal pour l’évacuation des dépôts sauvages. Aujourd’hui, et ce malgré la nouvelle circulaire (de ce jeudi 09 avril) de la Ministre wallonne de l’Environnement, qui conforte les décisions prises en concertation syndicale locale, force est de constater que certains Bourgmestres de ces trois régions reviennent à la charge pour soit réouvrir les récyparcs, soit pour mettre en place une collecte des déchets verts.

Visiblement le confinement a des effets secondaires chez certains !

Alors que le Covid-19 continue à faire des victimes tous les jours, que le Conseil National de Sécurité a prolongé les mesures de confinement, et que la France, pays limitrophe à nos trois régions renforce ces mesures, que les maisons de repos et de soins de leur CPAS sont abandonnées des plus hautes autorités du pays, que le personnel de leur maisons de repos et de soins doivent se protéger avec des capes récupérées chez les coiffeurs, avec des robes de nuit récupérées auprès de la population, ou encore avec d’autres systèmes de bricolage, certains Bourgmestres trocs leurs sens de la responsabilité au profit d’une opération de séduction auprès de leur électorat. C’est purement et simplement scandaleux et injurieux pour tout le personnel de première ligne qui lutte chaque jour contre ce virus.

Est-ce que les déplacements pour évacuer des déchets verts seraient devenus essentiels aux yeux de certains ? Est-il responsable d’exposer des travailleurs et des citoyens pour quelques brindilles d’herbes ? Est-ce décent de vouloir autoriser des personnes à se déplacer pour quelques branches, alors que des familles ne peuvent même plus, ou quasi plus, rendre un dernier hommage à leurs proches, victimes de ce satané virus.

La CGSP appel ces Bourgmestres à retrouver au plus vite leur sens de la responsabilité. La CGSP invite ces Bourgmestres égarés à mettre toute leur énergie à faire respecter les mesures de confinement et surtout à soutenir et aider les travailleurs et résidents de leur maisons de repos et de soins, car c’est bien là qu’est l’urgence aujourd’hui dans leurs villes et communes respectives.

 

Contact presse :

Laurent DUFRASNE

Secrétaire interrégional Hainaut Ouest

+32 (0) 477. 779.087