Mons Borinage
Communiqué à la presse

Mons, le lundi 02 mars 2015

En approuvant le saut d’index vendredi dernier, le conseil des ministres a, une fois de plus, fait la démonstration de tout son mépris envers les travailleurs, les pensionnés, les allocataires sociaux, et les fonctionnaires.

Cette nouvelle coupe d’amertume, servie avec force aux plus faibles par le gouvernement Michel, est la coupe de trop pour la CGSP.

En effet, l’indexation automatique des salaires est, pour la majeure partie des fonctionnaires, la seule possibilité de voir leur salaire évoluer (La dernière augmentation barémique conclue collectivement pour les fonctionnaires locaux et provinciaux remonte à 2001 !).

Face à cette nouvelle mesure, la CGSP n’entend pas rester les bras croisés. D’autant plus que d’autres mesures, toutes aussi imbuvables elles-aussi, seront servies aux fonctionnaires :

Allongement de la carrière ;

Suppression de la bonification pour diplôme ;

Pension mixte ;

suppression d’emplois publics via le non remplacement des départs de fonctionnaires (1 sur 4) ;

calcul de la pension publique ;……………..
Déterminée à lutter contre cette mise à mort des fonctionnaires et des services publics, la CGSP vous informe qu’elle mènera une première action ce mardi 03 mars à Mons, capitale européenne de la culture, à partir de 12h00 face à l’Hôtel de Ville.

La CGSP exprimera ainsi son ART à combattre les injustices, et sa CULTURE à défendre les services publics et les fonctionnaires qui y travaillent.

D’autres actions sont d’ores et déjà programmées pour les jours à venir !

 

Contact Presse :

Laurent DUFRASNE.