Manifestation pour les pensions: 55 à 70.000 personnes ont manifesté à Bruxelles pour des pensions dignes.

Bruxelles le 16 mai 2018 marche pour les pensions

L’importante participation est une preuve de la détermination du mouvement, qui ne faiblira pas, prévient Robert Vertenueil, secrétaire général de la FGTB. « Nous avons raison quand nous disons que la population n’accepte pas la politique du gouvernement. 70.000 personnes sont présentes à la manifestation mais des centaines de milliers sont d’accord avec nous. Le gouvernement ne doit pas y rester sourd, sous peine d’approfondir le gouffre entre le monde politique et les citoyens. »

Le cortège avait quitté les alentours de la gare du Nord à Bruxelles, vers 11h, et entamé une marche pour défendre les pensions. A l’appel du front commun syndical, les manifestants ont protesté contre les réformes prévues par le gouvernement, notamment le projet de pension à points.

« La voix du peuple »

Les organisations syndicales souhaitent donc que le gouvernement fédéral se montre « raisonnable » et écoute « la voix du peuple« , souligne encore Robert Vertenueil. « Il fait une grosse erreur parce que, en se comportant comme il le fait, il creuse l’écart entre le politique et les citoyens. De nombreuses personnes ne se sont pas déplacées mais sont d’accord avec nous. Ces travailleurs se sentent totalement incompris. »

«Stop au massacre», s’exclame Robert Vertenueil, secrétaire général de la FGTB. «Le gouvernement a pris l’habitude de s’en prendre aux plus faibles, aux chômeurs, aux malades et aux pensionnés. Il doit renoncer définitivement à l’introduction de la pension à points tant que nous n’avons pas discuté du fond de ce système.»