POURQUOI LA COLERE GRONDE-T-ELLE ?

 

Qu’offre le Gouvernement ?

 

La suppression de la bonification des années d’études.

 

La suppression du bonus pension pour les années prestées au-delà de 60 ans.

 

Fixe l’âge légal de la retraite à 67 ans.

 

Arrête l’allongement de la carrière à 43 ans afin de prétendre à une pension anticipée.

 

Sachez que la plupart des agents communaux sont en 60ème (45 ans de carrière pour une pension complète) et qu’ils ne bénéficient pas de « prépension », contrairement au secteur « Privé ».

 

Il est important également de rappeler que les agents communaux ne partent pas à la retraite avant 60 ans ; ils travaillent donc déjà plus longtemps que la moyenne annoncée par le Gouvernement.

 

Quant à la bonification des années d’études, c’est un juste droit pour les agents communaux concernés car la condition de diplôme est exigée pour certaines fonctions ce qui n’est pas nécessairement le cas dans le secteur « Privé ».

Les services publics sont mis en « souffrance » !

Les agents communaux, tous services confondus, revendiquent le droit légitime :

De garantir un service de qualité aux citoyens, de mener, de poursuivre leur carrière en toute sérénité.

De bénéficier d’un droit décent à la retraite.

Dénoncent haut et clair, les mesures gouvernementales inacceptables ainsi que les graves retombées financières sur les Communes & CPAS.

Se battent pour protéger les emplois d’aujourd’hui et garantir l’avenir de leurs collègues !

Remercient toutes les personnes qui auront pris le temps de lire ces quelques lignes.