Motion : la CGSP wallonne présente sur tous les fronts cet automne !

Motion adoptée ce mardi 1er septembre par le Comité wallon de la CGSP, réuni à Namur en vue d’asseoir la stratégie à adopter face aux attaques répétées du gouvernement contre les services publics.

Réuni ce mardi 1er septembre 2015, le comité wallon a analysé les récentes mesures prises par le gouvernement des droites, Michel-De Wever. Il constate qu’une nouvelle fois des cadeaux sont faits aux entreprises, sans contreparties demandées à celles-ci. Par contre l’ensemble des travailleurs va une nouvelle fois faire les frais de cette politique suicidaire pour 99% de la population qui s’appelle l’austérité. Cette politique loin de ramener l’équilibre budgétaire continue de creuser la dette.

Les travailleurs des services publics vont dans ce contexte subir une triple peine :

  • – Comme citoyen par l’augmentation de la TVA sur l’électricité et par une augmentation de l’éco-fiscalité (tabac, diesel, alcool,…), …
  • – Comme travailleur par une diminution des moyens de la sécurité sociale (1,7 milliards d’économies en sécurité sociale, chômage, soins de santé,…)
  • – Comme agents des services publics (650 millions d’économies supplémentaires sur la fonction publique fédérale). En plus, les déclarations et décisions des responsables politiques sur les entreprises publiques fédérales sont quotidiennes et agressives : remise en cause du statut, remise en cause du droit de grève, augmentation de la productivité, remise en cause des pensions.

Ce n’est donc pas un gouvernement qui gère de manière optimale mais bien un clan qui assouvit ses fantasmes idéologiques contre les travailleurs et particulièrement les travailleurs des services publics.

La CGSP wallonne se battra sur tous les fronts :

  • – Avec la FGTB et le front commun dans les rues de Bruxelles le 07 octobre
  • – Avec les travailleurs européens dans le cadre des actions contre l’Union Européenne ultralibérale et antidémocratique les, 15, 16 et 17 octobre à Bruxelles
  • – Avec le réseau de lutte contre la pauvreté à Namur le 16 octobre à Namur
  • – Dans tous les combats sectoriels des services publics rendus indispensables par cette politique antisociale.

La CGSP wallonne exige qu’un plan d’actions ambitieuses et radicales soit établi au niveau interprofessionnel. Il doit intégrer les nécessités du service public et notamment :

  • – Des moyens financiers supplémentaires
  • – Le respect de la négociation en service public et l’arrêt du chantage au service minimum imposé
  • – Des moyens pour les entreprises publiques afin d’assumer leur missions de service public et d’intérêt général.

Cette politique doit cesser, elle ne résout rien en termes d’endettement, elle est dangereuse d’un point de vue économique et est nuisible aux travailleurs. Seuls les plus riches profitent de cette politique. Et ce gouvernement essaie de faire croire à la responsabilité de ceux et de celles qui, chassés de chez eux par les guerres que nous y menons, tentent de trouver un avenir en Europe. Les travailleurs migrants sont au même titre que l’ensemble du monde du travail, victimes de ces politiques qui n’enrichissent que notre classe dirigeante et rentière seule responsable de la crise.

Téléchargez la version PDF