Ras-le-bol de milliers de fonctionnaires à Bruxelles: « Le dialogue social est totalement rompu »

Ils étaient 10.000 dans les rues de Bruxelles ce vendredi. Des pompiers, militaires, policiers ou fonctionnaires qui ont manifesté entre le Boulevard Albert II près de la gare du Nord et le Mont des Arts pour dénoncer la réforme du régime de congé maladie dans la fonction publique.

les manifestants ont rejoint le Mont des Arts où les leaders syndicaux se sont adressés aux militants. Parmi eux, quelques militaires malgré les difficultés pour eux de se libérer, mais aussi de nombreux policiers et pompiers.

« C’est un des métiers les plus sensibles, qui a toutes sortes de maladies qui ne sont pas reconnues comme maladies professionnelles, explique Eric Labourdette, représentant SLFP et président du secteur zone de secours – SIAMU Bruxelles à l’agence Belga. Le gouvernement ne peut pas prendre des mesures antisociales pareilles« , insiste-t-il.

Des congés utilisés à bon escient

Dans la foule, un autre pompier insiste : « Ça fait 24 ans que je suis pompier, et dans nos agents je n’en connais pas qui se sont servis des congés maladie pour arrêter plus tôt leur carrière, c’est une image, ça n’existe pas. Cependant, je dois bien admettre que quand un pompier en fin de carrière fait un AVC ou quelque chose, il arrive qu’il utilise une douzaine de mois de ses congés maladie, mais il en a accumulé bien plus. On les utilise à bon escient en fonction des efforts qu’on fait en ambulance en se blessant le dos, etc. »

Ras-le-bol

Parmi les manifestants, un message revient : le ras-le-bol général à l’égard des mesures prises depuis quatre ans pour détricoter la fonction publique par le gouvernement Michel. Les manifestants visent surtout les pensions retardées, la pénibilité des métiers qui n’avance pas et maintenant les jours de maladie.

Ce midi, une rencontre est d’ailleurs prévue entre délégués syndicaux et Jan Jambon, ministre de l’Intérieur, et Steven Vandeput, ministre de la Fonction publique.

Robert Verteneuil, président de la FGTB ajoute : « Le gouvernement a évidemment une fois de plus profité des vacances pour prendre toute une série de mesures qui sont absolument infectes et qui touchent l’ensemble des travailleurs, en l’occurrence ici les travailleurs des services publics« .

Les résultats de la réunion, ne seront connus que cet après-midi. Mais les syndicats indiquent déjà qu’ils passeront à la vitesse supérieure s’ils voient effectivement le report de ces congés maladie s’envoler.

 

Bruxelles le 28/09/2018 manifestation contre le detricotage de nos acquis ! et de nos statut !